Recherche catalogue

Le réseau des médiathèques

Couchey

Ouvrira à 16:00

Gevrey-Chambertin

Ouvrira à 14:00

Etang Vergy

Fermé. Réouverture Jeudi à 16:00

Meuilley

Ouvrira à 10:00

Nuits Saint Georges

Ouvrira à 10:00

Une longue impatience (Gaëlle Josse)

note: 5Une longue impatience Mireille - 24 octobre 2018

Dans ce roman bouleversant, Gaëlle Josse exprime pudiquement, avec une intensité remarquable la douleur de l’abandon, la culpabilité d’une mère et la détresse d’une femme isolée socialement. Malgré la tristesse [...]

Les évaporés (Thomas B. Reverdy)

note: 5Les évaporés Mireille - 1 novembre 2018

Au cœur de la culture japonaise, les Yakusas représentent une population importante.Les évolutions polito-économiques et les phénomènes naturels sont entre autres les causes de ces disparitions.C’est dans ce [...]

La cité des filles-choisies (Élise Fontenaille)

note: 4Plongée dans l'empire Inca aurelie - 25 octobre 2017

Un roman très court, d'une auteur que j'apprécie beaucoup. J'ai découvert tout un univers, avec Nina, jeune fille au destin extraordinaire !

L'Ogre de la Taïga : contes et merveilles de Russie Images animées (Konstantin BRONZIK)

note: 5Un film bouleversant... celine - 21 novembre 2017

S'inspirant de faits de séquestration réels, ce film exprime avec intelligence et sans jamais tomber dans le pathos le quotidien de cette mère de famille qui va tout tenter pour [...]

AccueilCritique

Critique

 

Les évaporés (Thomas B. Reverdy)

note: 5Les évaporés Mireille - 1 novembre 2018

Au cœur de la culture japonaise, les Yakusas représentent une population importante.Les évolutions polito-économiques et les phénomènes naturels sont entre autres les causes de ces disparitions.C’est dans ce cadre que Thomas B. Reverdy écrit son roman, un an après le séisme qui a ravagé le nord-est du pays, détruit des familles, ouvrant la porte à une économie souterraine et à une sorte d’esclavage de la main-d’œuvre, tels « les nettoyeurs » de Fukushima.Yukiko, exilée en Californie, revient au pays dans l’espoir d’y retrouver Kazehiro son père disparu pour ne pas affronter le licenciement qui se profilait. Richard B., son ex-amant, et détective privé l’accompagne et mènera l’enquête.Les courts chapitres s’enchaînent en alternant les personnages, où l’on suit d’une part, Kaze (Kazehiro) et Akainu, jeune garçon qui s’est enfui traumatisé par le séisme, sans nouvelles de ses parents, et d’autre part, Yukiko en immersion dans son pays avec Richard sans repère.Thomas B. Reverdy excelle dans la photographie de la culture japonaise et dans la narration des événements que ce soit pour décrire la psychologie des personnages ou pour évoquer les conséquences du tsunami dans la prolifération des dérives mafieuses. Une écriture sensible et poétique, à la marge de la mélancolie, teintée d’humour, ponctuée de quelques clichés, ce « roman japonais » m’a réellement entraînée dans une lecture passionnée.